dimanche 11 mars 2007

Retour dans le "passé" français...

Sans tomber dans la nostalgie pétainiste, il me semble que cette nouvelle idée de M. Sarkozy, sans être totalement fasciste n'en est pas moins significative d'une tendance actuelle lourde: la drague électoraliste. Grignoté à ma droite par Bayrou, je donne un coup vers l'extrême droite. Il a déjà annoncer qu'il allait se battre pour que M. Le Pen obtienne ces 500 signatures, voilà qu'il chasse sur ces terres; on appelle pas ça un trou d'air..? Sa campagne faiblit, parti trop tôt diront certains, tout dit aussi. M. Sarkozy se voit donc dans l'obligation d'inventer avec de vieilles idées nauséabondes. Après avoir défendu Besancenot, va-t-il créer un ministère des syndicats, ou de la redistribution du capital boursier, tout ça pour faire plus "à gauche"?
Il me semble qu'il confond politique et supermarché: il fait ses courses dans tous les rayons!
Il y a deux conséquences à cette dérive à droite:
-il fait finalement le jeu du FN, Le Pen même s'en réjouit avec son leitmotiv "vous voyez tout le monde vient à mes idées"
-son initiative a l'effet inverse: Bayrou se renforce avec son "vous voyez Sarkozy est quelqu'un de dangereux, votez pour moi"
Nicolas Sarkozy, à mon sens, ne fait pas une bonne affaire avec cette histoire de Ministère de l'immigration et de l'identité française, il cloisonne son électorat, le radicalise, le fait fuir ça et là, et fleurte avec les limites démocratiques.
Les échéances s'approchent et ses marges de manoeuvre s'amenuisent: coincé entre la droite et l'extrême droite, il va devoir en visiter des usines pour rééquilibrer la balance.
Bon courage à l'UMP, mais de grâce, évitez les envolées nostalgo-vichyistes.

1 commentaire:

Philoute a dit…

Réaction à chaud au soir du 1er tour.

Une victoire ce soir, celle du peuple français qui renoue avec ses traditions démocratiques, le retour à la vraie politique avec les deux partis majoritaires mais aussi la réalité d'un second tour difficile pour notre candidate. Rassembler la gauche est une evidence, certes, cela suffira-t-il? Je ne pense pas. Il faut impérativement prendre en considération une UDF qui n'est plus le Centre d'autrefois, soyons honnête, M.Bayrou n'a rien d'un Sarko, il jouerait plus volontiers au poker avec Strauss Khan que jouer aux Echec avec un pion sarkoziste. Mais peut-on rassebler la gauche de la Gauche avec le Centre"gauche" ? La seule déception de ce 1er tour, c'est bien de constater le malaise de la France et de constater avec amertume que 30% de nos compatriotes n'ont pas conscience du mensonge, du danger que représente le président de l'UMP, un personnage qui nous fera trembler dès lors que son masque sera tombé. La Royal peut-elle réaliser l'exploit, parce que oui si c'est le cas ce sera un exploit, celui de la France et de sa jeunesse qui reste la clé de la victoire finale.